top of page
  • Photo du rédacteurStella

Se respecter, la clé du bien-être

La notion de se respecter semble simple. Mais on attend souvent des autres qu'ils nous respectent, sans prendre en compte que nous sommes déjà les premiers à devoir nous respecter nous-mêmes.


Se respecter, c'est quoi ?


Lorsque nous faisons quelque chose pour faire plaisir à quelqu'un, mais sans envie, dans une contrainte que nous nous infligeons sans oser dire "non", alors nous ne nous respectons pas. Nous allons contre nos convictions, nos envies, nos besoins, nous nous plions en quatre pour faire plaisir, mais nous oublions totalement que la meilleure façon de faire plaisir à quelqu'un, c'est de savoir donner des limites. Pour être dans la plus grande authenticité.

La société juge nos refus lorsqu'on nous demande d'être présent. Mais pourtant nous devons aussi considérer notre besoin d'être en accord avec nous-mêmes.

Alors comment ça marche ?


Afin de nous sentir bien en nous et serein au quotidien, nous devons poser nos limites. En expliquant ce que nous n'acceptons pas, en refusant une demande qui nous met mal à l'aise ou contrarie nos projets, en proposant autre chose également, quelque chose qui sera plus en accord avec nos envies, trouver un terrain d'entente.

Si la personne n'accepte pas notre réaction, nous ne sommes pas responsable de son ressenti. Parce que nous sommes en premier lieu responsable de nos propres émotions. Nous devons nous respecter.

En général, si le refus est dit dans la plus grande sincérité, avec les formes qui s'imposent face à la déception de notre interlocuteur, alors tout se passe bien.

Qu'est ce que cela nous apporte ?


Tout simplement le bien-être d'être entendu, d'être nous-même et de pouvoir exprimer nos contraintes et nos limites, ce qui ne nous convient pas ou ce qui nous contrarie.

Au quotidien, exprimer ses limites, c'est ne pas laisser aux autres la possibilité d'empiéter sans se rendre compte, de plus en plus, sur notre espace vital, celui qui nous permet de respirer sereinement.

Dire non à une activité ou une demande, c'est ne pas se sentir coupable d'annuler au dernier moment, ou d'y participer sans réelle envie, en traînant les pieds parce que nous préférerions être ailleurs.


Apprenez à vous respecter vous-même afin que votre entourage vous connaisse mieux et respecte ensuite vos limites.

Apprenez à respecter les limites des autres et à ne pas vous sentir frustré d'un refus, ou d'un changement de projet.

J'y travaille de mon côté également, sachant que nos frustrations nous montrent souvent une blessure à mettre à jour et à guérir :)

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page